> > Vous les rencontrerez au o79…

Vous les rencontrerez au o79…

08/08/2019

Économie Enfance, Jeunesse Grands projets Numérique

Aujourd’hui, ne parlons pas du lieu en lui-même, mais arrêtons-nous sur les hommes et les femmes de l’ombre. Le projet du o79 est copiloté par Grand Chambéry, l’association le Mug coworking, la Mission Locale Jeunes / Savoie information Jeunesse, Chambéry Grand Lac Economie et French tech in the Alps Chambéry. Derrière ces structures, des abeilles travaillent ensemble pour construire pierre après pierre la future ruche sur la place de la gare. Jusqu’à l’ouverture des locaux, automne 2019, prenons un moment pour découvrir ensemble qui se cache derrière ce projet.

Zoom sur Rose Guinard, coordinatrice du o79 :

Rose Guinard, manches retroussées, est prête à coordonner le o79 en collaboration avec les différentes gestionnaires d’espace.

Rose Guinard, coordinatrice du o79 Didier Gourdin Rose Guinard, coordinatrice du o79

Depuis plusieurs années elle soutient et construit, différents projets. En France uniquement ? Oh que non !

Rose a travaillé au sein du Centre Culturel Français Henri Matisse à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso en qualité de chargée de communication et des relations publiques. A la suite de cette expérience, elle est rentrée sur Chambéry et a travaillé pendant plus de 6 ans en tant que chargée de mission coopération au sein de la coopération Chambéry-Ouahigouya. C’est donc à elle que l'on doit la programmation du festival LAFI BALA de 2008 à 2014. Cette expérience lui a permis d'acquérir une grande connaissance du territoire chambérien. Et comme rien ne l’arrête, elle est partie à Saint-Louis au Sénégal, créer et coordonner, avec les jeunes de la ville, le centre multifonction « Le Château ». Depuis juin 2019, elle a intégré le comité de pilotage du o79. Pour elle, « co-piloter est essentiel, car il est nécessaire d’avoir l’avis de chacun pour prendre la bonne décision ».

  • Echange avec Rose Guinard :

Peux-tu nous parler de ton expérience au Sénégal ?

Je reviens de 4 ans d’expatriation en famille au Sénégal où j’ai créé et dirigé un tiers-lieu. Avec mes collègues sénégalais, nous avons eu la chance de faire naître une structure économiquement viable et génératrice d’emploi. Nous avons développé une énergie collective porteuse d’innovation sociale. Cette expérience m’a beaucoup appris tant sur le plan humain que professionnel.

Comment en es-tu arrivé à travailler en tant que gestionnaire d'espace pour le o79 ?

Le projet du o79 représente pour moi un véritable challenge. Dans un monde ultra connecté, en mouvement permanent, j’ai envie de participer à la création de ce lieu atypique. Les institutions publiques et le monde du privé se réunissent pour mettre l’utilisateur au cœur du projet.

Quelles ont été tes motivations pour le poste ?

Les jeunes, les entrepreneurs, les citoyens, les entreprises sont reconnus et accueillis dans leurs diversités.

Justement, le o79 va accueillir les jeunes de la Mission Locale Jeunes, les étudiants, les entrepreneurs, les indépendants, les salariés,... Que penses-tu des échanges intergénérationnels ?

Aujourd’hui, nous n’avons pas le choix. Les compétences sont tellement diversifiées qu’il est essentiel que tout le monde échange ses connaissances sur de multiples sujets. Ce n'est ni une question d’âge, ni une question de région, ni une question de pays, c’est une question de savoir-être et de savoir-faire.

Que signifie pour toi être "gestionnaire d'espace" ?

Pour moi, coordonner le o79 c’est d’abord travailler au sein d’une équipe de salariés, de bénévoles et d’élus pour imaginer ensemble un lieu ou chacun se sente bien. C’est aussi créer les bonnes conditions pour que des projets se concrétisent et que les usagers se rencontrent et s’informent.

Comment te projettes-tu dans ce projet ?

Un tiers lieu est un laboratoire, tout n’est pas écrit d’avance… J’aime l’idée de laisser la place aux opportunités qui se présentent, d’être dans le faire. Si l’on veut accompagner les nouveaux modes de travail sur le territoire de Chambéry, il faut aussi être à l’écoute de ce qui se passe ailleurs, travailler en réseau, s’adapter, innover, essayer, se tromper et rebondir... Le o79 doit d’être un lieu d’expérimentation pour chacun et à différentes échelles.

En dix mots, pourquoi franchir les portes du o79 ?

Sans rendez-vous, venez au o79 c’est trop bien et chouette.